Bonne année 2021 – Life update et papotage

Classé dans : Bla Bla | 2

Bonjour tout le monde!

Ça fait vraiment longtemps que je n’ai pas pris le temps de publier un article ici. En ce début de 2021, j’ai ressenti le besoin, comme je l’ai dit sur Instagram, de venir papoter un peu par ici. Parce que, vraiment, ça m’a manqué. Mais j’ai toujours pris grand soin de préserver cet espace de tout stress et de toute contrainte, j’ai toujours blogué selon mes humeurs et mes envies et je ne me suis jamais forcée. Ça ne va pas changer maintenant! Comme tout le monde, 2020 a été une année étrange. Mais ce fut une belle année tout de même.

En début d’année 2020, j’avais en mains une solide planification de l’année et commencé à travailler mon calendrier rédactionnel pour le blog. Puis en mars, tout a changé. Du jour au lendemain j’ai pris mes affaires de bureau et je me suis installée à la maison pour travailler. En ce début janvier 2021, en plein confinement et couvre-feu ici au Québec, je suis toujours à la maison et je n’ai remis les pieds au bureau que 2 fois en 10 mois (pour aller chercher un nouvel ordi et pour aller chercher des documents). Donc, depuis mars 2020, je ne quitte plus ma maison si ce n’est pour aller faire les courses, acheter la nourriture des poilus, et marcher (dans mon quartier ou en pleine nature, loin des gens).

Pour moi qui suis introvertie et hypersensible (dans le vrai sens des termes, pas selon l’idée préconçue qu’en ont les gens) et qui vénère le silence et le calme, me retrouver à la maison n’a eu que des conséquences positives sur ma santé mentale et physique: finies les 2h30 de transport quotidien pour aller bosser, les embouteillages, les gens qui parlent fort dans le bus, les collègues qui parlent fort au téléphone dans le cubicule d’à côté, le réveil à 5h30 pour tout faire à la course et ne pas manquer mon bus de 6h40, l’épuisement le soir en rentrant (la plupart du temps, je changeais de vêtements en arrivant et je m’affalais sur le canapé en ingurgitant du Netflix et de la pizza). Tout ça c’est fini, et je compte rester ainsi en télétravail le plus longtemps possible. J’ai réalisé dès les premiers jours que c’était vraiment fait pour moi, que j’avais réellement besoin de ça. Beaucoup de mes collègues au contraire vivent très difficilement l’éloignement physique. C’est vrai que parfois ça me manque vraiment, un bon restau le midi avec mes collègues. Mais en tant qu’expatriée, je suis déjà bien habituée à l’éloignement car toute ma famille est restée en France ou aux États-Unis. Ce qui me manque vraiment, c’est serrer les gens dans mes bras. Je suis une adepte des ‘hugs‘, j’aime serrer dans mes bras les gens que j’aime. De ce côté, c’est le désert total.

Je passais la plupart de mon temps de transport à travailler sur ce blog. Sans ce temps, le blog est resté en friche comme vous avez pu le constater. Je n’ai pas réussi à le déplacer à un autre moment de la journée, car le télétravail m’a offert une opportunité sur laquelle je louchais depuis une dizaine d’année: j’ai repris les études. Tous les cours universitaires sont donnés à distance, je me suis donc inscrite en Études anciennes pour pouvoir enfin me consacrer à une autre de mes passions: l’histoire de l’Antiquité et les langues anciennes. Je suis une amoureuse des livres, des langues, des études. Je suis très curieuse, j’aime apprendre et découvrir. J’ai déjà suivi un cursus de 7 ans à la fac en France (en anglais puis en droit) et je n’avais qu’une hâte, continuer. Avec les cours à distance et le télétravail, je suis libre d’aménager mes journées à ma guise. Je suis toujours une lève-tôt, mais plus pour la course. Je prends le temps, je profite de mon jardin (comme j’ai savouré chaque thé cet été, assise dans l’herbe, à regarder le soleil se lever!). J’étudie à temps plein (ce qui me prends 3 à 5 heures par jour en moyenne) et je travaille à temps plein (35 h semaine). Je n’ai donc pas trouvé le temps, ni l’énergie, ni l’inspiration de venir papoter ici.

En 2020 j’avais aussi l’intention de rentrer quelques semaines en France et en Europe. J’ai ouvert un compte épargne pour ça car je sais d’avance que je vais me ruiner en billets d’avion et de train, en location d’auto et essence, en achats divers, en cadeaux… et le tout sans paie (je n’ai que 4 semaines de vacances par an, donc je vais devoir prendre du temps sans solde). Bref, mon projet de voyage s’est effondré. Ça a été un vrai coup dur, j’ai quitté la France en 2010 et je n’y suis pas encore revenue depuis. J’attendais ce symbolique pèlerinage des 10 ans avec impatience. Mais j’ai décidé de voir ça de façon positive: reporter le voyage en 2021 ou 2022 va me laisser plus de temps pour économiser, pour planifier mon voyage au mieux, organiser un sabbatique avec mon employeur…
En ce mois de janvier 2021, je mes donne des orientations pour cette nouvelle année. Pas de planification (pas de date figée notamment), mais des grandes lignes pour me guider dans cette nouvelle année. Je devrais continuer le télétravail, je suis toujours inscrite à la fac. Ce sont mes deux certitudes. J’ai envie de trouver du temps pour parler senteurs et couleurs ici, pour partager mes photos. Car si le blog est abandonné, ce n’est pas par désintérêt, c’est vraiment par manque de temps. J’ai toujours un amour passionné pour les parfums et les fleurs, pour mes marques chéries, pour tout ce qui animait ce blog. À cause du manque de temps, je pense plutôt orienter mes articles sur les photos, le visuel, avec probablement moins de textes. Je ne sais pas encore vraiment quelle forme mon blog prendra, je verrai en avançant! Donc, si vous avez des suggestions, des préférences, des commentaires sur le contenu du blog, je suis tout ouïe.

En 2020 j’ai complètement changé mon rapport aux cosmétiques. C’était déjà un work in progress, disons que la fermetures des magasins m’a complètement sevrée du magasinage et depuis plus d’un an je suis en no buy absolu, pas seulement pour les cosmétiques mais pour tout. J’ai toujours été choquée par la surconsommation et le gaspillage, mais les cosmétiques restaient l’irréductible domaine dans lequel je n’arrivais pas à prendre le contrôle sur mes dépenses. Je n’achète vraiment que ce dont j’ai besoin, c’est à dire… pas grand chose. Mes stocks de cosmétiques sont complètement vidés, je n’ai plus que ce que j’utilise. Je n’ai pas acheté de parfum ou démaquillage du tout en 2020, incroyable! Je ne me suis pas maquillée depuis le 18 mars 2020, j’en pleure de rire à chaque fois que j’y pense!

En terminant, je précise que, si personnellement cette pandémie a eu beaucoup d’effets positifs sur certains aspects de ma vie, je suis pleinement consciente de ne pas refléter la majorité des gens. Beaucoup de personnes souffrent physiquement et mentalement de cet événement sans précédent, beaucoup ont perdu leur travail, un proche ou sont tombés malades. Les femmes accouchent seules et masquées. Les gens meurent seuls à l’hôpital et les funérailles sont limitées à quelques personnes. Cette pandémie est une tragédie, je souhaite de toute mon âme qu’elle prenne fin rapidement, et que l’humanité prenne les mesures nécessaires pour que ça ne recommence pas (la prochaine fois sera pire, j’en suis persuadée). Je voulais juste, comme je le fais toujours ici, apporter du positif dans ces moments sombres. D’ailleurs, pour moi-même je ne me concentre que sur le positif ici. Je ne vous parlerais pas de ma tante qui a 88 ans et qui est une mère pour moi et que j’ai vraiment peur de ne jamais revoir. C’est une bouffée d’angoisse, un stress profond et un déchirement de penser à elle, seule dans son appartement à Rouen. Je ne vous parlerais pas non plus de mes problèmes de thyroïde que j’ai du mal à traiter justement à cause du débordement des hôpitaux, des sérieux problèmes de santé de mon chéri… Je passe sous silence ces moments difficiles que je vis moi aussi parce que je ne veux pas laisser le côté obscur gagner… Je veux juste vous dire que moi aussi, comme vous tous, j’ai mes problèmes, mes moments difficiles, mes moments de désespoir. Mais je m’efforce (et certains jours je n’y arrive vraiment pas!) de m’accrocher au positif, c’est comme ça que je suis faite.


Prenez soin de vous et des vôtres, concentrez vos énergies sur votre santé et le positif dans votre vie et vous trouverez un peu de paix intérieure. J’ai bon espoir de publier quelques articles dans les prochaines semaines et j’espère reprendre contact avec vous toutes et vous tous, mes très chères lectrices et lecteurs.

Je vous aime ♥

Share

2 Responses

  1. Persephoneia

    Coucou MyBeauty, c’est un plaisir de te lire à nouveau. On a l’habitude de faire un petit bilan de le soir du 31 mon époux et moi…c’est notre rituel depuis 10ans que nous avons quitté nos familles. Et oui cela fait du bien de parler du positif, 2020 n’a pas été la pire année en soit, elle a juste cette particularité…
    Bravo pour la reprise des études ! Et courage pour tous les moments dont tu ne parles pas.
    Pour le blog, fais à ton aise c’est le plus important et efficace.
    A bientôt

  2. Ciloucr

    Coucou Anne-Claire,
    Je suis très contente de te lire.
    2020 a été éprouvante au niveau travail pour mon mari et moi, nous faisions partie de ceux qui ont travaillé plus. On a jonglé avec le confinement, le travail et les enfants (avec leur travail scolaire). En tout cas, on a été très heureux d’avoir un jardin et une piscine. Heureusement qu’à la rentrée les enfants ont pu retourner à l’école. Nous sommes chanceux mais je pense à tous ceux qui aurai dû se marier. Pas de vacances à l’étranger cette année non plus, ni de fiesta pour mes 40ans (j’en ai pleuré), ni week-end à 2 pour nos 10 ans de mariage mais ce n’est que parti remise ou pas.
    Le confinement n’est au final pas ce qui a été le plus dur à gérer mais ma peur panique et l’angoisse du virus m’a pourri la vie pendant un moment et quand j’ai commencé à un peu lâché prise, reconfinement. J’essaie de prendre sur moi et je me dis que c’est normale d’avoir peur ce n’est pas une situation normale.
    2021 sera l’année du renouveau au travail, j’ai des envie de changement et de formation pour septembre. A voir si c’est possible. Et je profite de ma maison, mon mari et mes enfants, c’est le principal. Je peux rester avec eux sans voir personne sans problème.
    je te souhaite une belle année 2021, bisettes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.