Pour être altruiste, soyez égoïste!

Classé dans : Développement personnel | 2

Quel paradoxe me direz-vous… Mais la vie n’est que paradoxes! On veut de l’argent mais on ne veut pas travailler. On veut rester mince mais on veut manger du gâteau au chocolat tous les jours. Pourtant, cette affirmation n’a rien de paradoxal: si vous voulez faire le bien autour de vous, la première étape est d’être un peu égoïste. Pour aimer les autres, il faut s’aimer soi-même avant tout, c’est bien connu. Mais concrètement, ça veut dire quoi? Voici un petit guide de l’égoïsme utile, grâce à 5 activités égoïstes qui vont vous aider à être plus ouverte aux autres.

Altruiste égoïste

Principe de l’égoïsme altruiste 1: dormez beaucoup

C’est bien connu, quand on n’a pas assez ou mal dormi, on est grincheux, ronchon et grognon. C’est extrêmement vrai pour moi, si je dors mal, je suis une mégère dénuée de patience, irascible et bougonne. Moralité: couchez-vous tôt, faites un gros dodo. C’est bénéfique pour votre santé et votre humeur. Vous serez indiscutablement plus ouverte aux autres, plus patiente et plus avenante si vous avez dormi comme un bébé. Allez, filez au lit!

Principe de l’égoïsme altruiste 2: chouchoutez-vous

Quand on prend un peu de temps pour s’occuper de soi, on se sent plus belle, plus confiante, plus vivante. On est plus disposée à dialoguer avec les autres, à les écouter. On se sent plus sûre de soi et on peut réellement donner du temps de qualité aux autres. Prenez le temps de vous maquiller, de faire un spa à la maison, de choisir vos vêtements, de vous tenir droite. Vous verrez, c’est futile au premier abord mais ça change nos relations aux autres! Avez-vous remarqué comme on fuit les autres quand on a le cheveux gras et qu’on se faufile discrètement en jogging dans les allées du supermarché? Quand on est sûre de soi (et ça passe beaucoup par la confiance en son apparence), on va vers les autres!

Principe de l’égoïsme altruiste 3: prenez le temps de ne rien faire

Parce que pour avoir la force d’avancer il faut prendre le temps de faire des pauses, arrêtez de culpabiliser lors de vos moments de creux. C’est la société moderne qui exige que nous soyons des femmes dynamiques voire hyperactives. Stop. Prendre 15 minutes pour siroter un thé glacé en rêvassant à ses prochaines vacances ne va pas empêcher la terre de tourner. Au contraire, les pauses, ça recharge les batterie, comme les siestes, et c’est scientifiquement prouvé! Et poussez le bouchon plus loin accordez-vous des demi-journées voire des journées complètes de glandouille. C’est ressourçant seulement si on ne culpabilise pas et qu’on le planifie un peu à l’avance (pour ne pas avoir à courir le lendemain pour rattraper le « temps perdu »). Le résultat: comme après une bonne nuit de sommeil, vous serez plus détendue et ouverte aux autres, plus patiente et souriante. Everybody needs some me-time!

Principe de l’égoïsme altruiste 4: prenez le temps (tout court)

Ce principe reste dans l’esprit des autres: arrêtez de courir partout. Arrêtez de vous agiter. Une journée réussie n’est pas forcément synonyme de journée bien remplie. Le vide peut prendre beaucoup de place, et c’est en faisant peu de choses et en savourant ces activités qu’on finit la journée avec un sentiment de satisfaction. Quelle sont vos journées les plus réussies? Celles qui vous laissent les plus agréables souvenirs? Celles où vous avez pris le temps, celles où vous avez savouré l’instant: journée à la plage, dîner en famille, shopping avec les copines, apéro en terrasse. Les journées les plus difficiles? Celles où vous avez papillonné partout et couru en tous sens pour au final, n’avoir rien fait du tout! Donc, prenez le temps, soyez égoïste et pensez à vous, vous serez plus disposée et attentive aux besoins des autres!

Principe de l’égoïsme altruiste 5: lisez

Il y a peu d’activité aussi efficace pour se couper du monde et faire le vide que la lecture. Quand on lit, on est dans le moment présent. On ne pense à rien d’autre qu’à ces mots qui se succèdent pour faire vivre une histoire. La lecture permet l’évasion, la relaxation, le ressourcement, l’éducation. La lecture a plein de vertus, et l’un de ses bienfaits majeurs est l’ouverture d’esprit et la tolérance. Lire c’est apprendre et comprendre, et cette activité apparemment centrée sur soi se révèle l’un des moyens les plus simples pour comprendre les autres et s’ouvrir à eux. En combattant l’ignorance, la lecture permet la tolérance. Filez à la bibliothèque!

Une journée réussie n'est pas forcément synonyme de journée bien remplie. Cliquez pour tweeter

Et vous, savez-vous être un peu égoïste pour être plus altruiste?

Enregistrer

Share

2 Responses

  1. Esmerine

    De très précieux conseils… Tu as absolument raison, pour s’ouvrir aux autres, il faut savoir s’écouter avant tout ♥

  2. Céline

    Je te lis depuis des années mais ne commente jamais; aujourd’hui j’aimerais te remercier pour cet article qui fait du bien 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.