HOURGLASS Ambient Lighting Edit Surreal Light

Classé dans : Maquillage Teint | 8

J’ai longuement hésité avant de m’offrir la toute dernière palette Hourglass. Enfin, pas trop longtemps non plus car je sais qu’elles s’envolent comme des petits pains. Puisque j’adore la première édition des palettes Ambient Lighting Edit, je me suis finalement décidée à m’offrir la deuxième édition, la palette Surreal Light. En plus, il y avait 4 fois les points chez Sephora, ça m’a poussé au crime… vous me comprenez…

Hourglass Surreal LightCette palette est avant tout un bel objet qui se veut visuellement unique. Une palette imitant le marbre, je n’en avais jamais vu auparavant. J’avais peur que ce plastique marbré fasse cheap et toc, mais pas du tout. Le rendu est propre et net, on pourrait croire à du vrai marbre. Tout comme la première édition, beaucoup se plaignent de la petite taille de la palette. Personnellement, je la trouve de taille tout à fait raisonnable.

Hourglass Surreal LightSon design est tout à fait identique à la précédente: même taille, même système de fermeture, même grand miroir. J’adore ce format que l’on a bien en main, ni trop gros, ni trop petit.

Hourglass Surreal LightC’est une palette de poudres pour le visage exclusivement, mais personnellement je l’ai, comme souvent, détournée en fards à paupières.

La palette Surreal Light contient 5 poudres exclusives permettant de créer un teint parfait : poudre de finition, blush, enlumineur, bronzer.

Hourglass Surreal LightHourglass Surreal LightJ’avoue avoir été déçue par la qualité des poudres. Je n’ai pas retrouvé la perfection de la première palette Ambient Lighting Edit. En effet, les poudres sont extrêmement légères et la tenue n’est pas aussi parfaite. Peut-être parce que les teintes sont vraiment légères et adaptées aux peaux très claires. D’ailleurs, vous verrez que j’ai eu du mal à faire des swatches, les couleurs ressortent difficilement sur ma peau.

Hourglass Surreal LightHourglass Surreal LightHourglass Surreal LightOn le voit bien d’ailleurs en mettant les deux palettes à côté, Surreal Light est plus claire, plus diaphane que la première.

Hourglass Surreal LightJ’ai photographié les teintes sous différentes luminosités, mais elles sont difficiles à saisir. C’est cependant un gros plus pour les teints clairs et pâles, on ne risque pas de faire de faux pas ou d’en appliquer trop. On obtient donc un effet léger et naturel.

Les poudres sont bien pressées, mais parfois légèrement poudreuses. Elles ont du mal à accrocher à la peau et n’ont pas une tenue exceptionnelle. Mes poudres Dior, en comparaison, sont bien au-dessus du lot.

Hourglass Surreal Light swatchHourglass Surreal Light swatchHourglass Surreal Light swatchMon bilan est donc mitigé. Je ne regrette pas vraiment mon achat puisque l’objet est magnifique et les teintes adaptées à ma carnation. Cependant, j’aurais aimé une meilleure pigmentation pour pouvoir faire du contouring (même si je n’en fais pas moi-même, cette palette s’y prêterait à merveille).

Hourglass Surreal LightJe préfère donc la première édition. Si vous avez le choix, zappez la Surreal Light et jetez-vous sur la Ambient Lighting Edit première édition, la qualité est un cran au-dessus selon moi (mais le boitier est moins original).

Hourglass Surreal Light

Et vous, laquelle préférez-vous?

8 Responses

  1. Coucou !

    Je n’ai pas craqué sur la première… difficile à trouver… donc j’avoue ne pas avoir vraiment cherché… mais la petite nouvelle me tente trop pour ne pas la shopper si j’en ai l’occasion ;)) Bonne semaine !

    Kédidja
    https://beautymoodboard.com

  2. Je trouve la Ambient Lightning canon, j’hésite d’ailleurs toujours à me la prendre ^^ C’est vrai que les couleurs de la seconde paraissent beaucoup plus claires, elles sont très belles mais plus difficiles à différencier. En tout cas les palettes sont de rais bijoux ! Bisous

  3. Comme toujours les palettes Hourglass sont superbes. Dommage qu’elles ne soient pas accessible en France 🙁

  4. La première était vraiment très jolie, la deuxième semble toute pâlotte en comparaison 😕
    Je comprends les recriminations autour du poids des fards… c’est un bête, parce qu’il est rare que l’on termine un blush ou un highlighter de 10gr, mais pour un prix plutôt élevé on s’attend à plus de quantité, spécialement pour des poudres aussi discrètes et donc à employer quotidiennement , non ?
    Contente de te relire !

    • Merci Paddychat ♥
      En effet, la quantité est assez limitée! Mais pour ma part, j’ai tellement de produits que je n’arrive jamais au bout (je parle des fards et des poudres parce que pour le reste, je finis toujours mes pots!)

Laissez un commentaire