Je n’ai plus peur…

Classé dans : Développement personnel | 0

Pendant longtemps, et encore parfois aujourd’hui, j’ai laissé la peur guider ma vie. J’agissais de façon à calmer mes peurs au mieux, à me rassurer dans des situations confortables et connues. Peur de l’inconnu. Peur de l’échec. Peur du sacrifice. Peur de la perte. Peur de perdre le contrôle. Peur d’avoir peur. Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras. On sait ce qu’on perd, on ne sait jamais ce qu’on gagne…

La tête farcie d’extrême prudence, j’avançais dans la vie sans trouver la cause de mon profond malaise. Tournée vers le passé et angoissée par l’avenir, ce gouffre béant ouvert devant moi, mon présent n’était qu’incessants questionnements. Et si?… Je savais bien que je n’atteindrais jamais la sérénité ainsi et qu’il fallait que ça change.

Ne pas démissionner d’un travail qu’on déteste par peur de rester au chômage. Ne pas faire cette escapade à l’étranger par peur de l’avion. Ne pas porter ce rouge à lèvres vif de peur des regards. Ne pas adopter de chat de peur de le perdre. Ne pas tenir de blog de peur de le délaisser trop vite. Ne pas manger ce somptueux muffin double chocolat de peur d’arrondir ses hanches. Ne pas quitter ce logement aux insupportables voisins de peur de trouver pire. Voilà un échantillon de ce qui emplissait mon ancienne vie. Mon ancien moi. C’était moi dans mes premières années d’adulte.

Chrysantheme jaunePuis, à force d’auto-persuasion, à force de me dire que ma vie ne pouvait pas être guidée par la peur et la crainte, j’ai décidé de lâcher prise. Cela prend du temps. Beaucoup de temps. C’est un travail sur soi permanent, quotidien. Il faut s’astreindre à identifier ses peurs pour les détruire par des pensées positives. Il faut pleinement comprendre que la seule certitude dans cette vie est que le bonheur ne dépend que de soi et que la peur est le plus grand obstacle à l’épanouissement. Sans cesse il faut se battre contre soi-même.

ParkPuis lentement, progressivement, le peur se fait plus discrète. Elle finit même par se faire oublier. Il faut rester vigilante car elle est sournoise et tenace, mais elle n’est pas invincible. Il faut renverser son point de vue. Faire un virage à 180°. Bouleverser sa perception du monde. Et c’est le premier pas qui coûte le plus.

TulipsJe vais porter ce rouge à lèvres écarlate et je n’aurai que des compliments. Je vais manger ce muffin et en savourer pleinement chaque bouchée. Je vais prendre cet avion car je veux me créer de beaux souvenirs. Je veux un chat car je suis une catlady. Je veux vivre à l’étranger alors je déménage. Je veux changer de métier alors je démissionne. Je veux passer mon dimanche dans mon canapé à regarder ma série préférée alors je le fais. Je veux admirer la vue à couper le souffle alors j’oublie que j’ai le vertige.

NYJ’ai appris à ne plus me laisser polluer par le négatif, le pessimisme, la culpabilité, j’ai appris à sauter les barrières, à contourner les obstacles et à profiter de chaque instant pour ce qu’il est: unique. Après tout, sur mon lit de mort je ne rendrai de comptes qu’à moi-même. Quand je ferai le bilan final de ma vie, je pourrais sourire en me disant que j’ai été heureuse autant que possible et que j’ai profité au mieux de ce qu’elle avait à m’offrir. J’ai compris que le bonheur est une accumulation de toutes petites choses vécues avec intensité.

ButterflyLa vie n’est qu’une série d’opportunités qu’on se crée, mieux vaut gérer un échec et rebondir que vivre dans le regret de l’inaction. Maintenant je sais que même un échec est positif, même une déception renforce la confiance en soi. Au diable la peur et vive la vie! Désormais je prends le temps de profiter de chaque moment et voir la beauté qui m’entoure. J’ai décidé d’être heureuse. Je n’ai plus peur…

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.