Je stocke, mais je me soigne [défi du lundi]

Classé dans : Défis du lundi | 0

Que ce soit en cosmétiques, vêtements, objets de déco, DVD, CD, livres… on a toutes des produits fétiches que l’on a tendance à accumuler. Plaisir d’acheter? Peur de manquer? Goût pour la diversité? Aujourd’hui, on fait un petit inventaire de nos stocks, de ces produits rarement voire jamais utilisés qui emplissent nos placards, et on réfléchit. Pour ma part, la situation est assez cyclique, les sujets de « collections » alternant régulièrement. Et après une ou deux périodes de « perte de contôle » totale, la sagesse semble enfin m’être tombée dessus. Je peux donc analyser ma situation avec un peu de recul.

20130114 Défi 1Ma tendance à stocker va de pair avec ma situation financière. Quand je n’ai pas un sou devant moi (quand j’étais étudiante, puis à certaines périodes de serrage de ceinture), je n’ai pas de stock du tout. J’attends qu’un produit soit quasiment vide pour en racheter, et je ne prends généralement aucun plaisir à faire des achats. Si j’ai un projet « coûteux » en vue (vacances, achat important…), je vais réduire mes achats « superflus » au maximum et sans vraiment en souffrir car je serai fixée sur mon objectif. Mon secret pour ne pas mourir de frustration : un mini craquage de temps en temps (achat d’un vernis Mavala ou Essence, ou achat d’un ou deux produits pas chers de pharmacie / grande surface).

20130114 Défi 2Je ne stocke que 4 types de produits, mais pas tous en même temps. J’ai un gros faible pour les livres, les bougies, les cosmétiques et les DVD. Ce sont les 4 produits que j’aime acheter. J’aime faire des listes, comparer les prix, les avis, fureter dans les boutiques, acheter, et consommer. Sauf que pour les cosmétiques, j’ai une forte tendance à acheter beaucoup plus que ce que je ne consomme. Pour les DVD, les livres et les bougies, pas de soucis. J’achète pas mal, mais je « consomme » vite mes achats. J’ai peu de stock (je revends pas mal de DVD et de livres). Niveau cosmétiques, c’est plutôt l’anarchie…

20130114 Défi 3Heureusement, je n’ai pas envie de tout en même temps. Pendant plusieurs semaines, voire mois, je vais concentrer mes dépenses sur les livres. Puis ça va s’apaiser, et je vais passer aux bougies. Puis aux DVD. Pour cette dernière addiction, je me soigne à coup de locations et de streaming et je dois dire que depuis plus d’un an le budget est proche du néant. Mais l’argent non dépensé en DVD va être dépensé en autre chose, bien évidemment…

20130114 Défi 4Je vais ici me concentrer sur mes achats de cosmétiques, car c’est l’objet premier de ce blog et c’est aussi mon poste de dépense le plus élevé (après la nourriture et autres achats vitaux).

Sauf pour les produits de soin pour le visage, je n’ai pas deux produits identiques en stock. Pour mon visage, j’ai des produits qui me conviennent parfaitement alors je ne vais pas voir ailleurs et je rachète sans cesse les mêmes. J’ai parfois du stock, mais c’est juste pour ne pas me retrouver un soir sans huile démaquillante par exemple. Je n’achète donc que lorsqu’il y a des promotions, et je ne fais aucune infidélité à mes valeurs sûres. Avène, La Roche Posay et Ünt, rien d’autre!

Routine 1Pour le reste, c’est beaucoup moins rationnel. J’aime changer et chercher le produit plus efficace, plus pratique, au meilleur parfum… bref, je me sens comme une éternelle insatisfaite qui cherche toujours mieux. Mais j’aime ces nouveautés qui s’enchaînent, ces découvertes incessantes. J’aime essayer les derniers produits sortis, j’aime essayer les produits recommandés par les copines, blogueuses ou non. J’aime aussi « faire des affaires » et profiter de prix intéressants. Voilà comment je me retrouve sans cesse avec 2 (ou bien plus!) produits différents pour un même usage (4 shampooings, 4 après-shampooings, 5 gels douche, 6 crèmes pour le corps, 5 gommages…).

Puis il y a aussi les éditions limitées, qui incitent vivement à acheter un stock car on n’en retrouvera plus ultérieurement. Avec Noël, je me suis fait plaisir, je vais en profiter tout l’hiver.

En parcourant mes stocks, j’ai découvert qu’en maquillage je n’avais que 4 produits jamais utilisés à ce jour (mais achetés récemment, ce qui doit expliquer cela!) :

20130114 Défi 5Deux mascaras, une poudre bronzante, et une petite palette Too Faced Glamour To Go. Maintenant que je les ai repêchés des abysses, je vais m’empresser de jouer avec. Je me rends compte que j’utilise tous mes produits, plus ou moins régulièrement, mais vu mon stock, je mets beaucoup de temps à les terminer. Et parfois ils sont périmés avant même que j’ai eu le temps de vraiment jouer avec. C’est la raison essentielle qui me pousse à moins stocker. Le dégoût du gâchis.

Pour optimiser l’utilisation de mon maquillage, j’ai mis en place une rotation dans les produits utilisés.

Mon maquillage est rangé dans ma coiffeuse (ICI). Pouvoir enfin tout bien ranger et classer, tout bien organiser, ça aide à savoir ce que l’on a et incite à utiliser ses jouets. J’ai besoin de voir mes produits pour y penser et les utiliser. Un produit que je ne vois pas ne sera jamais utilisé, je vais simplement l’oublier. Quelle grosse dinde sans mémoire je fais…

J’ai installé un petit rangement dans ma salle de bain dans lequel je ne mets qu’un produit par utilité (1 mascara, un blush, une poudre bronzante, un enlumineur…) et dont je me sers chaque matin jusqu’à ce que je m’en lasse.

20130114 Défi 6Sur ma coiffeuse, je sors en alternance certains produits que je vais aussi utiliser un temps certain, puis ranger et remplacer par d’autres.

20130114 Défi 720130114 Défi 8Faire ces roulements m’évite la lassitude et l’ennui, et me permet de ne rien oublier au fond d’un tiroir! Je me maquille dans ma salle de bains ou à ma coiffeuse, ça dépend des jours (humeur, luminosité, temps dont je dispose…).

Avec le temps, j’ai appris à connaître les produits qui me vont, je sais ce que j’aime porter ou non, ce que je sais porter ou non. J’évite donc désormais d’acheter des produits que je sais utiliser rarement, comme les crayons ou les liners.

Avec le temps, j’ai aussi appris à rationaliser mes achats. Je réfléchis plus avant d’acheter (mais il m’arrive tout de même de craquer sur des produits imprévus, je reste assez influençable), je pense à ce que j’ai déjà en stock avant d’acheter. J’essaie de dépenser plus intelligemment, plus utile. Mais quand on aime acheter des cosmétiques, le cœur l’emporte souvent sur la raison…

Et vous, comment gérez-vous vos stocks?

Rappel de l’énoncé du défi ICI. Si vous avez participé, laissez-moi le lien que j’aille vous lire!

Share

Laissez un commentaire