Le blush, c’est la vie! [défi du lundi]

Je raffole du blush, c’est l’un des produits de maquillage que j’achèterais en masse si mon banquier et ma raison ne me faisaient pas violence. À la base, j’aime follement tous les produits pour le teint. Avec ma couperose, ma rosacée et mon teint irrégulier, porter du fond de teint est depuis longtemps devenu une évidence. Le fond de teint, ça camoufle bien. Mais ça enlève le relief, les ombres, les zones lumineuses et le rosé des joues. Le visage est uniforme, sans vie. Il faut donc recréer une bonne mine. Poudre bronzante, enlumineur, et blush, sont alors nos meilleurs amis.

Défi blush 1Au delà de leur utilité, j’aime tout simplement ces boitiers contenant des poudres colorées. Le blush, c’est beau!

On en trouve à tous les prix, et de toutes qualités. Certains mini prix sont vraiment d’excellente qualité selon moi, comme ceux élaborés par elf, Kiko ou Essence. Sonia Kashuk offre aussi un bon rapport qualité-prix.

Défi blush 2Je me suis offert il y a peu un blush Revlon, histoire de voir ce qu’ils valent…

Sans surprise, j’aime mes blush Dior d’amour tendre. Chers, mais beaux et d’une qualité indiscutable.

Défi blush 3J’ai aussi vécu une belle déception avec mon blush Bourjois (teinte 32 Ambre d’or). Trop trop trop pigmenté, très difficile à estomper, et beaucoup de chutes… Dommage car son petit boitier est ultra chou.

Défi blush 4Défi blush 5Mes petits préférés sont au nombre de 4. Si je ne devais en garder que quelques-uns, ce seraient ceux-là:

Défi blush 6Dior 553 Pêche, Kiko 103, MAC Stunner, elf Twinkle pink.

Je n’aime que les blush poudre, que j’applique avec un pinceau bien dodu:

Défi blush 7Je ne suis pas à l’aise avec les blush crème, je ne sais pas vraiment comment l’appliquer sans abîmer mon fond de teint en dessous. J’ai pourtant bien aimé porter les blush dream mousse de Maybelline car ils ne sont pas gras et sont aussi légers que de la poudre.

Défi blush 8Je change de blush selon les saisons. J’ai tendance à porter un vieux rose en hiver, un rose plus frais au printemps, un pêche-corail à paillettes l’été et un pêche-corail sans paillettes (mat) en automne. Mais c’est surtout une affaire d’envie et de goût. Quand on a la main légère, on peut tout se permettre. Et en matière de blush, avoir la main légère est indispensable. Il faut vraiment effleurer la poudre, taper le pinceau (ou souffler dessus) pour enlever l’excédent puis appliquer par mouvements circulaires pour bien fondre le produit. Si le rendu est trop léger, renouveler l’opération.

Si vous en mettez trop, pas de panique. Il faut estomper et estomper en effectuant des mouvements circulaires avec le pinceau. Au besoin, ajouter de la poudre libre sur le pinceau puis estomper encore et toujours.

Défi blush 9Il existe différentes techniques de pose du blush. Il peut être posé sur les pommettes, sur l’os de la mâchoire, sur les tempes…il n’y a pas de vraie méthode selon moi. Tout est histoire de rendu sur chacune. Selon la forme du visage, la carnation, la luminosité, à vous de trouver le positionnement qui vous convient le mieux. Pour trouver ce qui vous va le mieux, fouillez parmi les centaines de vidéo Youtube traitant du sujet, puis essayez! Si on vous dit que vous avez bonne mine, la mission est réussie.

Et vous, blush addicte ou non?

Retrouvez l’énoncé du défi ICI. Si vous l’avez relevé, n’hésitez pas à me laisser le lien vers votre participation!

Share

Laissez un commentaire