Retouches esthétiques [Défi du lundi]

Classé dans : Bla Bla, Défis du lundi | 8

La société moderne, parmi toutes les avancées techniques et scientifiques qu’elle met à notre portée, nous permet d’offrir certaines retouches esthétiques à notre anatomie. Qu’elles soient légères, rapides et sans chirurgie lourde, ou au contraire qu’elles visent à reconstruire ou modifier en profondeur notre apparence, les interventions esthétiques sont devenues monnaie courante. Mon avis n’a pas beaucoup évolué au fil du temps. Au contraire, les années passant, elle ne fait que se renforcer. [Ne sachant pas trop comment illustrer ce billet, je vous présente quelques photos de ma balade dans les rues du Vieux-Québec].

Escalier automnal

Je précise tout d’abord que mes propos ici ne couvrent pas les interventions esthétiques faites dans un but de reconstruction suite à un accident, une malformation ou une maladie. Je parle ici de personnes en bonne santé physique et mentale qui souhaitent, par un acte léger ou plus lourd, modifier leur apparence ou lutter contre les effets du temps. Je ne parle donc pas non plus des troubles de la personnalité ou de la perception qui conduisent certaines personnes à modeler à outrance ou avec obsession leur apparence.

Écureuil gourmand

Ma position est claire sur le sujet. Ayant très peur des hôpitaux, de la chirurgie et de la médecine invasive en général, je ne conçois pas de me faire opérer pour autre chose qu’une question de vie ou de mort. J’ai horreur des microbes, de la promiscuité, du manque d’intimité, je suis pudique et réservée, l’hôpital est un lieu de cauchemar pour moi (sans parler de mon enfance et de mon adolescence passées à rendre visite à des proches malades ou accidentés). Tout ça pour dire que la liposuccion, le lifting, la rhinoplastie ou les implants mammaires sont hors de question pour moi. De toute façon, je ne déteste pas mon corps au point d’envisager de le modifier. J’ai un problème à un genou, le médecin m’a donné une seule alternative: l’opération ou arrêter de faire du vélo. J’ai revendu mon vélo. Je porte des lentilles ou des lunettes plutôt que de faire corriger ma vue au laser. Bref, je fuis le monde médical comme la peste.

Chateau Frontenac

Concernant les interventions plus légères (attention, cela ne signifie pas interventions bénignes!) comme les injections de botox ou de produit de comblement, le laser et d’autres techniques peu invasives, ma position est ouverte. Je ne suis pas une grande amie des seringues, je fais donc mon maximum pour ne pas avoir à recourir à ces techniques, ou repousser l’échéance. Je prends un soin méticuleux de ma peau, par des routines rigoureuses et continues, je compte donc que mon visage reflète le plus longtemps possible l’âge que j’ai dans la tête et non pas celui inscrit sur mon passeport. Nous vivons de plus en plus longtemps et en bonne santé, dynamiques et actives. Je vois la quarantaine arriver mais je me sens, dans ma tête et dans mon corps, identique à mes 20 ans. Pourtant, le miroir révèle quelques ridules, tâches et signes de l’âge qui ne vont faire que s’accentuer, c’est la loi de la nature. Mais avec des soins attentifs, je sens tout de même que mon visage est toujours en accord avec l’âge de mon esprit. Je ne vois donc aucune offense à recourir plus tard, si le besoin s’en fait sentir, à quelques interventions pour tricher! Du moment que c’est discret, naturel et sans danger, je ne vois pas pourquoi je m’en priverais. Cela n’a rien à voir avec accepter son âge ou pas. D’ailleurs, je n’ai jamais vraiment compris le sens réel de cette expression. On s’accepte avec ses défauts et ses qualités, l’âge en soi n’est en fait que le reflet du temps qui passe.

Promenade Samuel de Champlain

Voici donc comment je perçois la médecine et la chirurgie esthétiques. Ceci n’engage que moi, et je ne porte aucun jugement sur celles et ceux qui les rejettent en bloc, ou au contraire qui y recourent plus ou moins fréquemment. Le tout étant de prendre les décisions pour soi, et en toute connaissance de cause!

Retrouvez l’énoncé du défi ICI. Si vous l’avez relevé, laissez-moi le lien vers votre participation en commentaire.

Bonne semaine!

Share

8 Responses

  1. Serena

    Hello ma Beauté, voilà un défi très intéressant ! Je suis comme toi, hyper trouillarde et détestant les hôpitaux. J’ai beau trouver mon corps imparfait, c’est le mien et il reflète aussi mon vécu, avec mes joies et mes peines. Aussi, jusqu’à présent, je ne me vois pas le changer, ni radicalement, ni un peu. Mais je respecte tout à fait ce qui le font, je trouve juste un peu étrange de tout changer de A à Z car je me demande alors comment peut-on bien se reconnaître dans le miroir ?
    Mais je suis pour la chirurgie réparatrice bien sûr et si on a un complexe qui nous gâche la vie et qu’on se sent capable de passer à l’acte, je ne vois pas le problème.
    En fait, l’essentiel à mes yeux est d’être en accord avec soi 🙂
    Je t’embrasse ma toute belle <3

  2. Esmerine

    Coucou Miss,
    C’est vrai que je ne vois pas non plus le temps qui passe. A part les ridules qui pointent le bout de leur nez ! Pour ma part, une chirurgie réparatrice, oui, mais juste pour l’esthétisme… Je suis comme toi, je ne me déteste pas au point de franchir le cap. Je n’aime pas beaucoup les hôpitaux non plus, ceci expliquant peut-être cela 😉
    Bon comme je l’avais pressenti, mon petit pavé par ici : http://lessecretsdesmerine.eklablog.fr/medecine-et-chirurgie-esthetiques-defi-du-lundi-a119150928
    Des Bisous <3

  3. MissHD

    Salut,
    N’ayant pas réussit à accéder tout un temps très long à ton blog, j’ai loupé pas mal de défis du lundi. Que j’aurais aimé me lancer dans cette polémique !
    Que je comprends ton point de vue vis-à-vis des hôpitaux, moins on y va, mieux c’est ! XD Mais bon, les techniques évoluent et certaines font de moins en moins peur. Je pense à l’opération des yeux. Ca y est ! J’ai trouvé le courage ! J’espère que le médecin voudra bien que l’on m’opère. Des yeux, la vue ! La liberté ! Plus la contrainte des lunettes ! J’en rêve. Je ne vois plus au delà de 20 centimètres devant moi.
    Je suis allergique aux lentilles, sinon je m’en serais bien contentée.
    Je suis en admiration de ce que l’on peut faire pour réparer un corps : refaire une lèvre, réparer un genoux, remplacer un coeur, des trucs de ouf tout ça pour moi ! J’en ai peur pourtant.
    Par contre, modifier son corps pour avoir l’air en carton après (identique à toutes les autres passées par le même chirurgien), là ça me dépasse. Je ne comprends pas. Je suis aussi dubitative par celles qui minimisent les risques de soit disant petite opération. Ce n’est pas parce que ça ne prend que 5 minutes à faire que c’est une petite intervention. Il faut savoir que tout ce que tu fais subir à ton corps peut avoir des conséquences plus tard, beaucoup plus tard parfois. :/
    Si tu n’arrives vraiment pas à t’accepter et que tu passes par la case opération, je ne rejèterai pas la personne pour cela, mais je ne pourrai pas m’empêchée de me sentir désolée pour elle. Ce serait plus fort que moi et pas spécialement très ouvert. Heureusement que j’ai une petite mémoire. XD
    A plus,

Laissez un commentaire